Moustiques : le fléau de l’été
Allée et Terrasse

Moustiques : le fléau de l’été

L’été est le moment idéal pour passer de merveilleuses vacances loin du stress quotidien. Or, pendant cette période, les moustiques sont aussi présents dans certaines régions. Ils deviennent même un vrai fléau de la saison. Ce qui ne rend pas vraiment paisible la vie des vacanciers. En effet, les piqûres de moustique n’épargnent personne. Tout le monde n’en est pas à l’abri. En plus des démangeaisons désagréables qu’ils provoquent, ils peuvent aussi être vecteurs de maladies graves. Pour mieux vous protéger et les éradiquer, certaines mesures sont à prendre en considération. Les détails plus bas.

Le cycle de vie du moustique

Il existe une grande variété d’espèces de moustique. Chacune possède son propre habitat et présente des phases de développement différentes. Cette diversité rend parfois les luttes et les campagnes antimoustiques très difficiles à entreprendre. Cependant, toutes ces différentes espèces ont un cycle de vie ou de développement en deux périodes. Leur durée de vie atteint plusieurs mois et ils peuvent piquer jusqu’à 15 km de leur foyer.

Vous pouvez parfaitement stopper ce cycle de vie ou encore piéger les moustiques en utilisant les bons dispositifs. Par exemple, sur le site antimoustic.com, vous trouverez des pièges spécialement conçus pour en finir avec les moustiques. L’enseigne se positionne comme le leader des produits antimoustiques.

moustique

La phase aquatique

C’est une phase décisive dans l’évolution du moustique.

Les œufs

Quelle que soit l’espèce de moustique, il est de principe que c’est la femelle du moustique qui pique. Elle récupère ainsi du sang de la personne les protéines nécessaires à la maturation et au développement de ses œufs.

Pendant cette phase aquatique, les femelles pondent des œufs dans un milieu humide : soit juste à la surface des eaux stagnantes, soit sur des substrats humides. Dans le dernier cas, c’est la submersion du substrat qui permet aux œufs d’éclore. Ils attendent donc l’inondation pour atteindre leur maturité et sortir des œufs. Ils peuvent alors rester dans leur état de dormance pendant plusieurs années tout en restant intact. Les œufs sont en général fusiformes et de couleur blanchâtre au moment de la ponte. Mais après quelques heures, ils adoptent une couleur plus sombre. Les œufs de toutes les espèces mesurent ainsi 1 mm de long.

La larve

La larve se développe généralement en 4 stades qui sont tous séparés par une mue. Pendant ces stades, sa dimension peut passer de 2 mm à 12 mm. Il faut également noter que la majorité de ces larves respirent et sont tout à fait mobiles. Elles respirent directement à la surface de l’eau ou bien par le biais d’un siphon respiratoire. Autre point à retenir : les larves peuvent se trouver dans toutes les sortes d’eaux, à l’exception des eaux courantes. On les retrouve donc dans :

  • les marais,
  • les creux d’arbre,
  • les gîtes étagés,
  • les eaux douces,
  • les différentes eaux polluées,
  • les bords de mer…

Il se peut également qu’elles occupent la totalité de la surface d’une eau. Tel est le cas du Culex pipiens. Ce qu’il faut surtout savoir c’est que la durée de cette phase reste très variable. Elle peut durer quelques jours, quelques semaines voire des mois entiers.

La nymphe

C’est une phase de métamorphose où les moustiques subissent différentes transformations pour passer dans la phase terrestre. Pendant cette phase nymphale, la nymphe s’apprête à enfin sortir de l’eau. Elle finit la lyse de tous ses muscles et obtient un système tout nouveau. Ce stade dure environ entre 24 et 48 heures. Pendant ce stade, les nymphes ne se nourrissent pas. Elles restent à la surface de l’eau en respirant à l’aide de leurs deux trompettes.

La phase aérienne

Pendant cette deuxième période, la nymphe mue totalement en se gonflant d’air et en s’extrayant de l’exuvie. Sa cuticule se fend également en suivant sa longueur. Au mois de mars, les moustiques adultes vont s’envoler.

Plusieurs générations de moustiques vont ainsi suivre ce schéma de cycle de vie et se succéder pendant les différentes périodes estivales jusqu’en fin août. Pendant cette dernière période, le temps commence à se rafraîchir, ce qui va totalement raccourcir la vie des moustiques adultes.

Les périodes où les moustiques pullulent et pourquoi ?

Il y a des périodes propices au développement des moustiques, nous vous expliquons pourquoi.

La période de chaleur et d’humidité

La présence et la prolifération des différentes espèces de moustique varient selon la météo. Puisque les moustiques se développent mieux dans l’humidité et la chaleur, ils prolifèrent donc beaucoup plus pendant les périodes chaudes. Toutes les régions qui possèdent ces deux caractéristiques subissent alors sans exception une prolifération de moustiques. Cela si les régions concernées ont une altitude de moins de 1500 m.

L’humidité permet aux œufs de se développer et de passer aux étapes de larves et de nymphes. Pour ce qui est de la chaleur, elle permet aux nymphes de passer à l’âge adulte et de muer complètement. Petite précision : une simple hausse de température ne suffit pas pour que le moustique devienne un moustique adulte. Le nombre de jours où il va muer compte aussi énormément.

Le nombre de jours

Pour passer du stade de l’œuf à l’âge adulte, le moustique a besoin de 12 à 20 jours consécutifs à température ambiante. Si la température de la région dans laquelle il se trouve baisse, il ne pourra pas évoluer. Plus exactement, son développement ne s’interrompt pas, mais se ralentit. Par contre, si la température baisse au-delà de 15 °C, le processus va s’interrompre.

acheter produits antimoustiques

Comment se débarrasser des moustiques ?

C’est la question que tout le monde se pose, et il y a diverses solutions, voici des idées.

Supprimer tous les réceptacles d’eau

Pour vous débarrasser efficacement des moustiques, vous devez enlever toutes les zones d’humidité se trouvant aux alentours de votre maison. Cela inclut les pots, les coupelles, les bassins ainsi que tous les réceptacles pouvant contenir de l’eau (bouteilles vides, bouchons, ordures, fruits pourris…). Vérifiez aussi les bassins de votre jardin, les rigoles d’eau ainsi que les gouttières. Brassez et chlorez régulièrement votre piscine.

Utiliser des protections

Même si vous enlevez toutes les eaux stagnantes aux alentours de votre maison, vous devez quand même vous protéger contre les moustiques. Pour ce faire, utilisez un ventilateur, une moustiquaire ou encore des serpentins fumigènes. Les insecticides et les pièges antimoustiques font également leur effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

45 + = 49