Planter des carottes dans son jardin : quelles sont les bonnes pratiques ?
Jardin

Planter des carottes dans son jardin : quelles sont les bonnes pratiques ?

La carotte est un légume fruit riche en vitamine, avec peu de calories et assez apprécié des enfants. Contrairement aux idées reçues, elle peut pousser sur tout type de terres, pourvu qu’elle bénéficie du rayonnement solaire. Pour fructifier l’espace dans son jardin, on peut donc la semer pour bénéficier de ses nombreux apports à la santé. Voici à cet effet 3 étapes pour réussir la culture de la carotte dans son jardin.

Préparation du sol

En premier lieu, il faut tenir compte du type de sol, pour planter des carottes dans votre jardin. La carotte préfère les sols sableux aux sols lourds et compacts. Ainsi, il faut préparer le sol. Pour ce faire, il faut sarcler, débarrasser le sol des cailloux et l’ameublir en labourant sur 10 cm minimum.

En effet, les cailloux peuvent constituer un obstacle pour la croissance de la plante. Le labour permet d’aérer le sol pour que la carotte se développe facilement au moment opportun. Si la terre est infectée, il faut la traiter avec des fongicides. L’on peut également en complément épandre de la poudre d’os pour permettre un bon développement du système racinaire.

Réalisation du semi

Le semi de la carotte nécessite quelques actions préalables. Il faut choisir une variété à cycle court au niveau des banques de semi. Lors de l’achat des graines à semer, il faut s’assurer ou se renseigner si la graine est activée ou pas. De préférence, achetez des graines prêtes à semer (déjà activée). Ensuite, vérifiez le taux de germination sur la boite (80 % est l’idéal).

Pour le semi-proprement dit, l’arrosage est le premier réflexe à observer. Ensuite, il faut tracer des lignes espacées de 15 cm pour une variété à cycle court, 20 cm pour variété à cycle demi-long et 25 cm pour une variété à cycle long. Enfin, il faut semer les graines (2 à 3 graines maximum par trou) tout en évitant de trop les enfoncer dans le sol. L’écartement sur la ligne est de 10 cm.

Après avoir semé, il urge d’arroser le sol ayant reçu les semences avec un arrosoir ayant des bouts assez fins (très fins pour ne pas former des mottes de terre).

Protection et entretien de la culture

Après préparation du sol et semi des graines, cette troisième étape renseigne sur comment protéger la culture et sur comment les entretenir. L’entretien de la culture nécessite de l’arroser suffisamment dès les premières semaines. Cependant, dès l’apparition des premières feuilles, il faut protéger la culture de l’humidité. Lorsque l’humidité est trop, cela entraine la pourriture de la carotte sous terre.

De plus, il faut protéger la culture des adventices (communément appelé mauvaises herbes). Ainsi, un désherbage manuel et attentionné (pour ne pas arracher les jeunes pieds de carotte) est nécessaire. Il faut également faire le binage afin que l’eau pénètre le sol plus aisément.

En outre, un apport d’engrais minéral est nécessaire pour renforcer le sol afin d’avoir des carottes de grandes tailles. Sur cette page, vous découvrirez en plus de précieux détails pour réussir votre culture de carottes.

Quelques erreurs à ne pas commettre

S’agissant d’une culture en jardin, il faut faire attention aux différentes associations. Certaines associations pourront nuire à la culture de la carotte. Il faut par exemple éviter une association avec des cultures ayant des branches trop élargies.

Il faut aussi éviter de cultiver la carotte sous des arbres avec une canopée trop développée. De même, ne commettez jamais l’erreur d’épandre du fumier juste avant le semi de carotte. Le processus de décomposition tuerait les racines de la culture.

Suivez ces trois étapes, respectez ces quelques règles et au bout de quelques mois, vous obtiendrez de belles carottes de taille intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25 + = 31