Enzo defer : histoire d’un passionné de plantes carnivores
Jardin

Enzo Defer : Histoire d’un passionné de Plantes Carnivores

Quand la plupart de ses contemporains se contentaient du petit géranium d’usage dans leur salon qui, certes, faisait du meilleur effet sur le rebord de la fenêtre, Enzo Defer, depuis tout petit déjà, nourrissait d’autres ambitions d’aménagement floral. Parce que lui, ses plantes vertes, il les aime voraces. Un Jumanji botanique dans le son salon, c’est un projet qui le botte bien. Un projet qui lui plaît et un, surtout, qu’il souhaiterait partager avec chacun.

Genèse d’une passion pour les plantes atypiques

La légende prétend que ça lui est venu tout petit. Le goût pour les plantes, c’est parti d’un jardin et pas n’importe lequel ; celui du grand-père. Un grand-père maraîcher qui avait la main verte et des connaissances à n’en plus finir sur la flore.

Le choix de la plante carnivore

À dix ans seulement, Enzo s’essayait à l’entretien d’une première plante carnivore. Par curiosité. Parce que, peut-être, la plante, entre ses mâchoires acérées, lui avait susurré de la choisir elle plutôt qu’une autre. De là est parti une histoire d’amour qui se poursuit encore ; une qui lui vaut aujourd’hui une collection de plus de 300 espèces dans sa plantation.

Dit comme ça, ça ressemblerait presque à l’histoire d’origine d’un méchant de comics. Mais rassurez-vous, il n’est pas question pour Enzo de détruire le monde. Non, lui, son truc, ce serait plutôt de faire verdir la planète en propageant ses espèces dans le domicile de chacun. Et force est de constater qu’il s’y prend bien.

Enzo, la plante carnivore, il adore

Son objectif, il l’avait en tête de longue date ; il avait vécu par la plante carnivore et s’il le fallait, il périrait par la plante carnivore. Mais avant d’en arriver à cette extrémité, sa vie serait dédiée à cette incongruité végétale qu’on sait à la fois si atypique et sympathique. Et si on le sait, c’est parce que Enzo Defer nous l’a fait savoir. Passionné qu’il est, il n’aura pas manqué de nous communiquer son amour de la plante carnivore.

La formation botanique menant à l’entreprise Les Dents de la Terre

Pour lui, tout était très clair : la plante carnivore, il en ferait profession. De là, l’engrenage était lancé et aura très vite abouti à son rêve, celui d’en cultiver et d’en vendre. D’abord titulaire d’un baccalauréat scientifique avec, on le devine, quelques notes brillantes en S.V.T, il aura ensuite entrepris un Bac, puis, un BTS en production horticole. Jusque là, c’est un sans faute et le parcours, brillant, trouve encore moyen de s’améliorer par la suite.

En 2018, alors qu’il n’en finit pas de se professionnaliser avec une licence pro d’entreprenariat, il créé son entreprise Les Dents de la Terre. Le titre se veut aussi accrocheur que les mâchoires de la Dionaea. Aujourd’hui, son entreprise, il en vit. Parce que, lorsqu’on a autant de suite dans les idées que de talent pour les exploiter, le résultat ne peut être que florissant.

La passion au service de ses projets : Les Dents de la Terre

Chez lui, 300 espèces grouillent bien au chaud dans sa serre aménagée. La serre, c’est leur nid douillet. Elle a été pensée pour leur être la plus agréable possible. Enzo, ses plantes carnivores, il en prend soin. C’est qu’il ne faudrait pas les contrarier.

Enzo Defer vous encourage à partager sa passion de la plante carnivore

Cela dit, l’histoire des Hommes ne recense aucune mention d’un être humain ayant été englouti par une plante. Carnassières, elles le sont, c’est entendu. Mais pour peu que vous leur prodiguiez ce qu’il faut d’amour, elles vous le rendront bien. N’attendez pas non plus d’elles qu’elles nous embrassent, mais elles sauront se montrer reconnaissantes.

Souvent exotiques, les plantes carnivores, atypiques quant à la forme sous laquelle elles se présentent, seront du plus bel effet à votre domicile. Le yucca peut aller se coucher, l’avenir des plantes de salon appartient aux plus carnassières d’entre elles.

Jolies et pratiques, les plantes carnivores n’attendent que vous sur Les Dents de la Terre

Mais ne les choisissez pas seulement pour leur esthétique – charmante il est vrai – car les plantes carnivores seront aussi des compagnons fidèles, capables de se montrer très utiles. Les insectes, l’été, vous aimez ça ? Les plantes carnivores, elles, oui. Même qu’elles s’en gargarisent.

La plante carnivore, c’est aussi le meilleur rempart naturel pour se débarrasser des insectes envahissants chez vous. Et dire qu’après ça, il s’en trouve encore pour prétendre que le chien est le meilleur ami de l’Homme. Y’a de ces injustices je vous jure…

Les rumeurs, à ce jour, parlent d’une possible idylle entre Enzo et Poison Ivy dans les jours à venir. Les preuves font toutefois défaut. Une chose est sûre cependant, c’est qu’Enzo Defer est la personne vers laquelle vous tourner pour vous initier au milieu des plantes carnivores. Un monde qui, sans nul doute, saura vous ravir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + = 17