Protection de piscine : les solutions discrètes
Piscine

Protection de piscine : les solutions discrètes

Oui, la piscine est un espace de loisirs et de bien-être. Néanmoins, elle peut s’avérer dangereuse pour les enfants. Pour prévenir les éventuels risques d’accident, de chute ou encore de noyade, il est indispensable d’installer un dispositif de sécurité autour de votre piscine. Il peut s’agir d’une alarme, d’une couverture, d’une clôture ou d’un simple abri de piscine.

En effet, selon les réglementations en vigueur, toute piscine privée enterrée doit être équipée d’un système de sécurité conforme aux normes européennes. Pour vous aider à trouver la protection la mieux adaptée à votre piscine, voici 4 moyens de sécurité homologués et discrets.

La couverture de sécurité de piscine, le système de protection le plus efficace

La couverture de sécurité reste de loin la solution de protection de piscine la plus courante. Soumise à la norme NF 90-308, elle couvre complètement le bassin de manière à le rendre inaccessible.

Une couverture de sécurité pour piscine peut être souple ou rigide. Dans tous les cas, son installation doit impérativement empêcher l’immersion involontaire d’un enfant de moins de 5 ans dans l’eau. Elle doit également résister au poids d’une personne adulte de 100 kilos.

Sur le marché actuel, vous trouverez 3 types de couvertures de sécurité :

  • le volet roulant comme ce que propose Coverline, spécialiste du volet de piscine
  • la couverture à barres ou opaque
  • la bâche avec filet

La couverture de sécurité séduit particulièrement par son aspect esthétique ainsi que par son côté discret et multifonction. En effet, elle n’empêche pas uniquement l’accès au bassin. Elle permet aussi de conserver la température de l’eau et de protéger la piscine des pollutions externes ou des intempéries.

Il est à noter que toutes les couvertures de sécurité pour piscine sont très différentes des bâches à bulles ou encore des couvertures d’été.

La barrière de protection pour piscine

La barrière de protection pour piscine est communément appelée « clôture de piscine ». Elle constitue une solution efficace pour empêcher l’accès au bassin. Elle fait même partie des moyens de sécurité légaux. C’est pourquoi sa conception doit impérativement répondre à la norme NF P90-306.

Fixe, amovible ou escamotable, la barrière de piscine doit être installée autour du bassin, à au moins 1,10 mètre de l’eau. Ainsi, elle laissera suffisamment de place pour circuler autour de la piscine et empêchera de tomber directement dans l’eau si on l’enjambe.

solutions de protection de piscine

Pour une sécurité optimale, la clôture de piscine doit être dotée d’un portillon à double verrouillage. Ce système est impossible à déverrouiller pour un jeune enfant de moins de 6 ans. S’il est pivotant, son ouverture doit être vers l’extérieur. Cette solution s’adapte à toutes les formes de piscine : piscines intérieures, extérieures et hors-sol. Par contre, pour surveiller vos enfants lors des séances de baignade, il ne faut pas que la barrière soit totalement opaque.

L’abri de piscine, l’un des meilleurs moyens de protection pour piscine

L’abri de piscine se présente sous forme de structure servant à recouvrir la piscine. Elle offre une protection optimale ainsi qu’un confort de baignade accru à n’importe quelle saison. Pour s’adapter à toutes les demandes, l’abri de piscine se décline en différents matériaux : PVC, verre, aluminium, polycarbonate… Quoi qu’il en soit, il doit suivre la norme NF P90-309. Cette dernière indique clairement que la structure doit supporter 45 kg/m² et résister à des vents de 100 km/h.

Il existe 5 types d’abris de piscine sur le marché :

  • L’abri bas ou abri plat, qui est le modèle le plus classique
  • L’abri télescopique qui est polyvalent
  • L’abri mi-haut ou haut
  • L’abri amovible pouvant être utilisé pendant la baignade
  • Le kit abri de piscine, simple et facile à installer

Le système d’alarme

C’est le strict minimum en matière de dispositif de sécurité pour piscine. D’ailleurs, l’alarme de piscine est obligatoire pour les piscines enterrées. Pour que votre alarme de piscine soit considérée comme un moyen de protection légal, elle doit :

  • être conforme à la norme NF P90-307,
  • être activée 24 h sur 24, même en dehors des heures de baignade
  • ne pas se déclencher de manière intempestive.

De plus, son activation doit être inaccessible à un enfant de moins de 5 ans.

Pour l’heure, il existe 3 types d’alarmes de sécurité pour piscine :

  • L’alarme périmétrique : elle se déclenche lorsque quelqu’un franchit une ligne infrarouge ceinturant la piscine
  • L’alarme immergée : plongée sous l’eau, elle émet une alerte lorsque quelqu’un tombe dans l’eau
  • L’alarme parlante : elle prévient par message vocal lorsque quelqu’un s’approche de la piscine

Ce type de protection de piscine est la plus simple à mettre en œuvre. L’alarme de piscine est en effet facile d’utilisation, facile d’installation et s’entretient aisément. Sur le plan visuel, elle se veut aussi très discrète. Pour autant, elle ne nécessite pas un budget conséquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 − 56 =